Taxonomie de Bloom

De Centre de Formation Continue - Universite de Rouen

Qu'est-ce qu'un objectif pédagogique ?

Dans le processus enseignement-apprentissage, et pour une bonne évaluation, il est important que soient définis précisément les objectifs pédagogiques poursuivis et de les formuler clairement aux apprenants. Différents systèmes de classification d’objectifs existent. La taxonomie des objectifs pédagogiques de Bloom est l'un d'entre eux.

En pédagogie, un objectif est un énoncé d’intention décrivant ce que l’apprenant saura (ou saura faire) après apprentissage.

Un objectif pédagogique général décrit une compétence ou un ensemble de compétences que l’apprenant doit acquérir au terme d’une séquence d’apprentissage.

Les objectifs pédagogiques généraux ne peuvent donner prise à une évaluation rigoureuse que s’ils sont rendus concrets. Cela suppose qu'ils soient traduits en objectifs opérationnels.
Selon Landshere, un objectif peut être considéré comme opérationnel si les indications suivantes sont précisées :

  1. qui produira le comportement souhaité ;
  2. quel comportement observable démontrera que l’objectif est atteint ;
  3. quel sera le produit de ce comportement ;
  4. dans quelles conditions le comportement doit avoir lieu ;
  5. quels critères serviront à déterminer si le produit est satisfaisant.

Formuler un objectif pédagogique opérationnel/spécifique, c'est définir pour l'élève :

  • une performance à atteindre (résultat attendu) identifiable par un comportement observable (décrit par des verbes d'action) et quantifiable ou qualifiable, que l'apprenant pourra accomplir et qui pourra être évaluée.
  • la ou les conditions (contexte) dans lesquelles le comportement doit se manifester (restrictions, autorisations, ... : quel matériel utiliser, en combien de temps, etc).
  • le critère de performance (seuil de réussite) permettant de savoir si l'objectif est atteint. Niveau d'exigence auquel l'apprentissage est tenu de se situer et critères qui serviront à l'évaluation de cet apprentissage.

D'inspiration behavioriste, cette manière de concevoir les choses a suscité des réactions, des objections, des critiques parfois très vives, notamment chez les tenants d'une épistémologie constructiviste. Quoiqu'il en soit, la notion d'objectif constitue un élément central dans toute approche méthodologique de l'enseignement et de l'évaluation.

« La démarche de l’évaluation consiste donc à se donner des objectifs (en se référant à une taxonomie), à opérationnaliser et à définir les moyens appropriés (instruments de mesure) qui permettront de déterminer si les objectifs sont atteints par les élèves. Il s’agira ensuite de procéder à une analyse des résultats (évaluation informative), analyse qui conduira à une prise de décision qui devra être communiquée aux différents intéressés (moment de la communication). » (Babou Sène, 2003)

Taxonomie des objectifs pédagogiques de Bloom

Benjamin Bloom, psychologue en éducation, fait l'hypothèse que les habiletés cognitives peuvent être mesurées sur un continuum allant de simple à complexe. La taxonomie de Bloom, réalisée en 1956, classe les opérations intellectuelles mobilisées au cours de l'apprentissage de la plus simple à la plus complexe, chacune correspondant à un niveau de compétence à atteindre. Elle se présente sous la forme d'une pyramide composée de six niveaux de complexité croissante (de bas en haut de la pyramide) : la connaissance, la compréhension, l'application, l'analyse, la synthèse et l’évaluation.
Le principe même de cette taxonomie est que l’élève accède à un niveau donné s’il est capable d’exécuter les opérations correspondant au(x) niveau(x) inférieur(s). Ces niveaux visent ainsi à ordonner hiérarchiquement les processus cognitifs et à fournir un cadre permettant de définir les objectifs eux-mêmes. « L’accent est mis, non pas sur les contenus des programmes mais sur la manière dont les élèves peuvent les aborder et les maîtriser. » (Bruno Robbes)

Cette taxonomie permet de catégoriser les niveaux d’abstraction des questions communément posées dans les tests, épreuves et autres contrôles d'évaluation.

Elle permet, en outre, d'identifier la nature des capacités sollicitées par un objectif de formation et son degré de complexité. Identifier le type d'objectif d'apprentissage visé par une ressource permet d'envisager son intégration dans une séquence pédagogique.

« Distinguer la tâche et l'objectif : l’essentiel, dans l'activité pédagogique, n'est jamais le “ produit ”, le résultat directement observable (le document élaboré seul ou en groupe, les devoirs, notes et résultats aux examens). L’essentiel, c'est le progrès effectué par chacun, les connaissances qu'il s'est appropriées et qu'il peut réinvestir, la manière dont il s'est mis en jeu et qui lui a permis de grandir. Quand le maître se fixe sur la tâche et sur elle seule, quand il n'évalue qu'elle, il induit chez ses élèves des phénomènes de divination, de fraude ou de contournement ; il ne favorise pas l'apprentissage. Le rapport entre la tâche et l’objectif différencie situation de formation et situation de production : en formation, l’objectif est premier, dans la production, c’est la tâche. » (Philippe Mérieu)

Les 6 habiletés de la taxonomie de Bloom

Objectif cognitif
Habileté
Connaissance Compréhension Application Analyse Synthèse Jugement
Évaluation
Caractérisation de ce niveau hiérarchique
Repérer de l’information et s’en souvenir.
Connaître des événements, des dates, des lieux, des faits.
Connaître de grandes idées, des règles, des lois, des formules.
Saisir des significations.
Traduire des connaissances dans un nouveau contexte.
Interpréter des faits à partir d’un cadre donné.
Réinvestir des méthodes, des concepts et des théories dans de nouvelles situations.
Résoudre des problèmes en mobilisant les compétences et connaissances requises.
Percevoir des tendances.
Reconnaître les sous-entendus.
Extraire des éléments.
Identifier les parties constituantes d’un tout pour en distinguer les idées
Utiliser des idées disponibles pour en créer de nouvelles.
Généraliser à partir d’un certain nombre de faits.
Mettre en rapport des connaissances issues de plusieurs domaines.
Comparer et distinguer des idées.
Déterminer la valeur de théories et d’exposés.
Poser des choix en fonction d’arguments raisonnés.
Vérifier la valeur des preuves.
Reconnaître la part de subjectivité.
Capacité à Mémoriser et restituer des informations dans des termes voisins de ceux appris. Traduire et interpréter de l'information en fonction de ce qui a été appris. Sélectionner et transférer des données pour réaliser une tâche ou résoudre un problème. Distinguer, classer, mettre en relation les faits et la structure d’un énoncé ou d’une question. Concevoir, intégrer et conjuguer des idées en une proposition, un plan, un produit nouveaux. Estimer, évaluer ou critiquer en fonction de normes et de critères que l'on se construit.
Habiletés requises Mémoire Connaissance Connaissance
Compréhension
Connaissance
Compréhension
Application
Connaissance
Compréhension
Application
Analyse
Évaluation
Connaissance
Compréhension
Application
Analyse
Verbes d'action Citer
Décrire
Définir
Énumérer
Désigner
Nommer
Sélectionner
Identifier
etc.
Expliquer
Démontrer
Préciser
Interpréter
Résumer
Traduire
Illustrer
Discuter
Extrapoler
etc.
Appliquer
Adapter
Employer
Compléter
Calculer
Résoudre
Etablir
Mettre en œuvre
Poser
Représenter
Schématiser
Traiter
etc
Décomposer
Extraire
Rechercher
Choisir
Discriminer
Comparer
Catégoriser
Inférer
etc
Composer
Construire
Créer
Élaborer
Inventer
Mettre en rapport
Organiser
Planifier
Réarranger
etc
Evaluer
Juger
Argumenter
Critiquer
Décider
Tester
Justifier
Défendre
Recommander
etc.
Critère d'évaluation La réponse donnée est identique à celle qui devait être mémorisée. La réponse donnée a le même sens que l'information à reformuler. La règle imposée ou choisie a bien été appliquée et le résultat est juste (une seule solution possible). La réponse donnée est juste et complète. Réponse pertinente, scientifiquement viable, et originale.
Exemple Donner les 6 niveaux de la taxonomie de Bloom. Expliquer la taxonomie de Bloom. Classer plusieurs exercices d'évaluation à l'aide de la taxonomie de Bloom. Identifier dans une recherche les liens établis entre l'utilisation de la taxonomie de Bloom par des enseignants et les capacités d'auto-régulation des apprenants. Construire des exercices d'évaluation en se servant de la taxonomie de Bloom. Donner les avantages et inconvénients de la taxonomie de Bloom.


La taxonomie révisée de Bloom

Lorin Anderson (ancien étudiant de Bloom) a révisé en 1991 la hiérarchie en plaçant l'habileté « jugement » (évaluation) avant l'habileté « synthèse » (création). En outre, les termes des catégories ont été légèrement modifiés.

Ordre de complexitéTaxonomie de BloomTaxonomie révisée de Bloom
6EvaluationCréer
5SynthèseEvaluer
4AnalyseAnalyser
3ApplicationAppliquer
2CompréhensionComprendre
1ConnaissanceMémoriser


Modèle:Liens pour approfondir